Modèles-photo
Quels vêtements pour un shooting
Les vêtements
Modèles-photo »» Choix de vêtements
Il s'agit toujours d'un cadeau-surprise quand le modèle avec qui je vais travailler ouvre sa valise et me montre les vêtements qu'il a apporté. La première phase de la réalisation d'un book commence par la sélection des vêtements qui seront utilisés.

Tu ne sais pas quoi prendre comme vêtements lors d'un premier shoot?
Cette page te donne des exemples concrets et t'explique pourquoi choisir ces vêtements.

Vêtements pour un bookphoto

Sandi Le shooting commence toujours par un malentendu.
  • Quand un modèle me demande quelles fringues il doit emporter, il pense: "quelles marques".
  • Pour le photographe, la même question se traduit par: "quelle sorte".

C'est généralement le photographe qui choisit l'endroit du shooting. Il s'agit parfois d'un ancien terrain industriel. Je réalise beaucoup de shootings à l'ancien port d'Ostende. Il arrive souvent que le modèle se présente avec des habits qui ne collent pas à la situation: le shooting est par exemple organisé sur un bateau de pêche et le modèle porte un jeans tout neuf avec un gros ceinturon en cuir blanc (acheté spécialement pour le shooting!) mais qui ne s'accorde pas avec la situation. Tandis qu'un ancien jeans délavé et déchiré aurait bien mieux fait l'affaire.

Quand j'organise un shooting, la première étape est un choix des vêtements que portera le modèle. Les habits sont importants, mais tu ne dois pas devenir une fashion victim. Le plus important est la diversité, pas le fait que tu portes les dernières fringues à la mode. D'ailleurs, dans quelques mois elles seront démodées et tout le monde rira des photos.

Un exemple: à ce jour, la marque à la mode est Energie. Ben tiens. Il y a deux ans, c'était la marque à la mode en Allemagne (j'y ai effectué plusieurs shootings). Maintenant, cette marque y est déjà totalement dépassée.

"Nothing is so dangerous as being too modern; one is apt to grow old-fashioned quite suddenly."

L'habit ne fait pas le modèle

G Star raw


Une ceinture fluorescente


Ce n'est pas la dernière mode qui attire le regard...


Pour ce qui s'agit des fringues à la mode, je ne peux que te recommander le bon mot d'Oscar Wilde: "Nothing is so dangerous as being too modern; one is apt to grow old-fashioned quite suddenly." (A Perfect Husband). La mode est vite démodée. Je suis la mode, mais evec un téléobjectif. Je sais quelles marques sont à l'honneur et quelles marques sont dépassées. Quand j'ai écrit ces lignes, dpm69, g star raw, diesel, enErgie, Kaporal étaient au top et Carhartt en train de devenir ringard. Et moi qui croyait que Superdry était une marque de couches-culottes “qui tient le fesses de bébé bien au sec”...

Mais surtout, je sais quelles vêtements ne s'accordent pas avec un modèle ou une situation de shooting. Telle teinte passe mal en photo, telle autre teinte ne met pas le modèle en valeur, telle combinaison fait désordre,... N'oublies pas que ton book sera évalué par des professionels, si tu l'envoie à une agence de mannequins.

Pour les habits, choisis une teinte qui s'accorde avec ta peau: un ton bleu est toujours parfait. Un jeans doit toujours faire partie de ta panoplie. Avec mon expérience, je vois ce qui cloche aux vêtements que porte un modèle: teinte criarde, asymmétrie, mauvaise taille,… Un photographe a l'œil à tout! Evidemment, comme photographe je suis la mode, mais de très loin: De Puta Madre est à actuellement la marque "hot", dernier cri, must have, que tout le monde doit porter. Quand tu liras ce texte, DPM ne sera plus porté que par les pensionnaires d'un hôme pour retaités.

Les fringues sont un accessoire important lors d'une session photo. Autant donc les utiliser à fond: la casquette en arrière, tenir le rabat (donne une position en V du modèle qui est souvent recherchée), dégrafer son ceinturon, retrousser son shirt et montrer ses pectoraux. Titiller le spectateur sans avoir l'air d'y toucher.

Si tu disposes de vêtements de travail qui te mettent en valeur, il faut les utiliser! J'ai déjà réalisé tellement de books pour des modèles débutants (presque toujours en "habits modernes"), alors qu'il y a tant de possibilités de sortir des chantiers battus. Toutes les filles sont folles de mecs virils en jeans déchirés, gros ceinturon en cuir (noir ou brun; surtout pas blanc!) et chemise à carreaux. Evidemment, cela ne prend pas si t'es un employé de bureau subalterne au teint livide et anémique.

Pourquoi tant de shootings sont-ils organisés dans des usines déaffectées, dans des fermes abandonnées, et non pas dans une construction récente... Le but n'est pas d'aller vivre dans une ancienne ferme sans confort, mais de donner un cachet aux photos ainsi réalisées. Il en va de même avec les vêtements.

Ce sont surtout les jeunes hommes à la mode qui participent à des concours Mister. Ils se présentent toujours avec un jeans "low rise", un ceinturon blanc et un t-shirt où la marque est bien visible. Il y a quelques années, un modèle s'est présenté en treillis militaire et il était parmi les finalistes. Il faut ici aussi que le modèle colle au personage qu'il joue: musclé, bronzé, cheveux en brosse.

Les tons blancs (zut! de nouveau à la mode) sont à éviter autant que possible. Lors de la réalisation d'un bookphoto, ils ne mettent pas le modèle en avant. Toute l'attention va vers le blanc, et les appareils photos numériques ont un problème pour rendre correctement les différents tons très clairs (un inconvénient que n'a pas la photographie argentique). Toute la texture et le relief sont perdus.

Encore un exemple: les ceinturons blancs. Un ceinturon blanc est une horreur esthéthique et surtout photographique. Les ceintures blanches sont d'abord très féminines (demande à ta grand-mère) et de plus elles forment une césure dans l'image, comme si la photo était découpée à cet endroit. En photographie il existe de nombreux plans de découpe (visage, buste, plan américain,…) mais aucun plan ne coupe le modèle à hauteur de la ceinture. De plus, les premiers modèles de ceintures blanches étaient en plastoc, vraiment moche. Le but, me semblait-il, n'était pas d'avoir une belle ceinture, qu'elle soit blanche suffisait amplement.

Quand il est fait usage d'un flash (pour mieux faire ressortir les yeux comme sur une photo où le modèle porte une casquette) la ceinture brille comme si elle était fluorescente (ce qui est probablement le cas, pour que tu sois mieux visible en boite sous la lumière des blacklights).

La marque "Superdry" fait penser à des couches-culottes qui gardent les fesses bien au sec. Porter un boxershort de Superdry n'est pas très viril.

Cela semble une boutade, et pourtant c'est vrai:
Je suis associé à Belgium Model Academy qui organise des shootings-formations gratuites. Chaque année, quelques uns de nos modèles font une percée internationale. Ceux qui arrivent avec des vêtement à la dernière mode (généralement avec la marque bien visible) ne deviennent jamais modèles...

C'est bien simple: si tu suis la mode, tu seras toujours en retard! Les modèles-photos préparent les nouvelles collections 6 mois à l'avance. Sur les nouvelles collections, on remarque partout la disparition des cheveux longs et des tailles bien trop grandes: c'est la fin du style-emo et le retour d'un style plus viril.

Pendant la saison d'été: un bermuda et un t-shirt ne suffisent pas! Je ne fais pas des photos de vacances, mais je réalise un book. Prévois un assortiment de vêtements. Un jeans doit toujours être présent.