Introduction
Concours de modèles et mannequins
Concours
Modèles-photo »» Contact »» Concours » Intro
Tout ce que vous devez savoir sur les concours de mannequins et de modèles. Il y a dix ans, Belgium Model Academy a fourni les photographes pour divers concours.
-

-

.

.
Il existe de nombreux concours genre "Mister", mais dont le but n'est pas nécessairement de rechercher des nouveaux visages pour les agences. Dans ce type de concours, les modèles doivent rechercher des sponsors, vendre des cartes d'entrée et les votes par SMS sont pris en compte pour déterminer qui sera le favori du public. Ce sont tous des moyens pour rapporter de l'argent, et il n'est pas rare qu'un candidat doive débourser en tout plus de mille euro.

Ce type de concours n'ont qu'une dixaine de candidats, la plupart se retirent quand ils se rendent compte des sommes qu'ils doivent payer. Les modèles ne sont pas sélectionnés pour leur look, mais pour l'épaisseur de leur portefeuille. Je connais des candidats qui ont été refusés après avoir payé 400€, parce qu'ils n'ont pas versé le solde assez rapidement (mais la somme déjà versée, ils ne l'ont jamais reçue en retour).

Les différents concours vivent en vase clos (c'est surtout le cas en Flandre où on voit énormément de concours). Les candidats de Mister Belgium sont invités chez Miss Belgique et inversément. Les participants se rencontrent lors de soirées au Carré à Willenbroek, mais cela n'a strictement rien à voir avec le métier de mannequin.

Les concours font souvent appel à des photographes qui travaillent sur le mode TFP et qu'ils ne doivent donc pas payer. Par contre, ces concours ne manquent pas de facturer le book aux modèles. La finale se déroule au Carré ou à une autre discothèque et les organisateurs n'ont rien à payer ici non plus.

Le nombre de concours Mister est nettement moindre, ce qui a comme effet qu'il y a plus de candidats masculins que féminins aux élections mixtes.

Certaines organisations travaillent très professionellement et les modèles recoivent une formation (comment se présenter sur le catwalk). Les modèles apprennent les bases du maquillage et sont mis en contacts avec les professionels du métier (photographes, régisseurs de plateau, ...). L'élection ressemble à une Star Académy.

Malheureusement, il n'est pas possible de savoir à l'avance si l'organisation est sérieuse ou non (tu peux me le demander, mes coordonnées se trouvent en haut à droite). De plus, quand tu as vent d'un tel concours, il s'agit généralement des semi-finales ou finales (publiques) organisées pendant l'été, et tu dois attendre l'année suivante pour pouvoir t'inscrire.

Beaucoup de concours travaillent dans l'illégalité, sans numéro d'entreprise et sans compte bancaire. Quand tu dois payer ta contribution (vente de cartes, sponsors, etc) c'est toujours en argent comptant. Il n'est pas possible de virer l'argent sur un compte et tu ne reçois pas de facture (ce qui se fait pour une organisation commerciale normale). Or un concours est une organisation commerciale, quand on voit la quantité d'argent que les modèles doivent apporter.

Avoir participé a un concours représente un boost, si pas pour ta carrière (et sûrement pas pour ton compte en banque), du moins pour ton égo. Il y a peu d'agences qui suivent les concours, et cela pour deux raisons:

  • les candidats sont choisis pour l'épaisseur de leur portefeuille, pas pour leur look
  • certains concours font une concurrence déloyale aux vraies agences en proposant le service des candidats

Une élection mister est peu interessante sur le plan créatif pour les photographes, surtout pour la réalisation des books obligatoires. Pour moi, c'est du travail à la chaine: photographier 16 modèles en costume de ville, 16 modèles en costume de bain, 16 modèles avec les habits du sponsor,... L'effet est augmenté car je ne connais les modèles que par leur numéro. Pas question de faire la conversation. La finale se tient dans un endroit à la mode, ce qui fait que tu n'as pas le temps d'établir un book (portefeuille des meilleures photos). Mais il s'agit d'un shooting qu'il faut avoir fait au moins une fois dans sa vie.

Le monde des miss et des misters est un petit monde replié sur lui même qui n'a que peu de contacts avec les vraies agences. Une miss pose comme une pute en comparaison d'un mannequin: "votez pour moi! Envoyez un SMS au 3615!" Cela n'a strictement rien à voir avec la mode et le mannequinat: ce n'est pas au public de déterminer qui deviendra modèle, mais aux head hunters des grandes agences.

La plupart des organisations n'ont pas de site web mis à jour depuis des années. Les contacts se font maintenant surtout via facebook. Les statuts de l'organisation ne sont pas clairs: s'agit-il d'une entreprise commerciale ou d'une asbl? Dès qu'on demande de l'argent ou qu'on fait de la publicité pour son organisation, on doit avoir un numéro d'entreprise. Les mentions légales obligatoires ne sont pas présentes sur le site. Qui est responsable en cas d'accident: tu tombes par exemple du podium pendant une répétition et tu te casses la jambe: qui va payer?

Il y a quelque chose de foncièrement injuste avec tous ces concours. Sur les candidats inscrits, il n'y aura qu'un faible percentage qui recevra un prix ou qui sera repris en agence. Même si tu es fortement motivé, ce n'est pas sûr que tu auras quelque chose en retour.

J'ai fait partie de jurys, surtout il y a plus de 10 ans, quand je commencais la photographie et que j'avais le moins d'expérience. Je me dis toujours "qui suis-je pour juger les gens". Or le pire c'est que tu as seulement 5 secondes pour juger un candidat, déjà le second défile.

Le jury est pafois un faire-valoir pour l'organisation: que se passe-t-il des votes du jury une fois que les feuilles ont été remises? L'organisateur a tendance à remettre le prix au candidat qui a raporté la plus grosse somme d'argent. Tu achètes une page de publicité dans le dépliant de l'organisateur et tu es sûr de gagner un prix.