Shooting
la petite amie (ou ami) présent?
 
Modèles-photo »» Shootings photo »» Petite amie
La patite amie (ou ami) présent lors d'un shooting?

Les photos ci-dessus ont été prises avec la petite amie présente pendant certaines photos. Alors qu'au début le modèle posait normalement et était à l'aise, dès que la petite amie s'est ajoutée, le modèle à commencer à regarder de coté, à demander confirmation à sa petite amie, à avoir un rictus sur le visage... A chaque photo, je dois controler dans quelle direction le modèle regarde. Lors de la seconde série de photos, le modèle était moins relaxé et cela se voit (comparez la première photo et la seconde: lors le la première le modèle est relax, lors de la seconde, le modèle regarde sa petite amie, comme pour demander son approbation).

C'est un texte qui est tout aussi bien destiné aux photographes qu'aux modèles: est-ce que la petite amie (ou ami) peut être présente lors du shooting?

Prenons le cas le plus courant, un shooting de test où le photographe invite un modèle. Est-ce que le compagnon peut venir avec?

Ce n'est pas une bonne idée en général, et ce pour plusieurs raisons:

  • Perte d'attention
    Le modèle n'est pas attentif à ce que dit le photographe. Quand le photographe dit de prendre une certaine pose, le modèle demande confirmation implicite chez sa petite amie.

    Il (ou elle) regarde constamment sa petite amie et n'est pas concentré. J'ai déjà effectué de nombreux shootings, et je remarque souvent que le modèle regarde du mauvais coté ou qu'il faut lui rappeler plusieurs fois comment se placer pour profiter de la lumière.

  • Le modèle n'est plus à l'aise
    Parfois le modèle ne se sent pas à l'aise (c'est comme si les parents étaient présents), mais cela dépend d'un modèle à l'autre, si le modèle est dominant ou récessif dans la relation (et oui, j'utilise spécifiquement le terme biologique). Personellement je préfère que les parents soient présents (modèle mineur), pas la petite amie.

  • Le modèle n'est pas sûr de lui, il a du stress, surtout quand c'est son premier shooting. Mais la présence de la petite amie lors du shooting va encore augmenter le niveau de stress. Le modèle a téllement de stress qu'à la moitié du shoot il décompresse. Il ne peut plus se concentrer, il ferme les yeux, c'est devenu un zombie.

    Le photographe non plus ne se sent pas à l'aise et se limite à des poses standard. Ce n'est pas toujours le cas, mais cela se produit même sans s'en rendre compte. C'est bien simple: quand je regarde les photos à la maison, je sais quand la petite amie était présente et quand elle n'était pas là.

  • Double ligne de commandement
    Le compagnon risque de se mêler des poses que prend le modèle. C'est au photographe de faire la régie, il a souvent de nombreuses années d'expérience. Les idées en ce qui concerne les vêtements ne sont souvent pas concordantes. Il y a un froid quand la petite amie choisit des vêtements, et que le photographe voit directement que les couleurs sont horribles en photo.

  • Quand il y a une discussion (sur le choix des vêtements, par exemple), le modèle suit la petite amie, pas le photographe.

  • Types de shootings
    Certains types de shootings et endroits (urbex) ne sont pas vraiment destinées aux filles: difficiles d'accès, pas de sanitaires,... Il y a très peu de types de shootings qui donnent bien en couple.

  • Problèmes avec les groupes
    Dans le cas de shootings en groupe, un couple déjà formé va provoquer de nombreux problèmes par rapport aux autres modèles: interdiction de poser avec la petite amie, l'un est jaloux, l'autre est jaloux,... Chaque fois que j'ai effectué des shootings mixtes (avec des couples formés), certains modèles (couples) se sont isolés du groupe. Ce n'est pas le cas si les modèles ne forment pas un couple, mais ce n'est pas une garantie que tout va bien se dérouler. Dans le cas le moins grave, la petite amie, le compagnon,... est de ballast: il/elle mange en groupe, mais napporte rien en échange.

  • Shooting professionel
    Et puis finalement, lors d'un shooting pour une agence, la petite amie ne sera pas non plus autorisée au shooting: donc pourquoi ne pas s'y préparer directement? Certains modèles semblent alors complètement perdus quand la petite amie n'est plus là.

    Si la petite amie n'est pas autorisée dans un shooting professionel, c'est pour de bonnes raisons.

Mais dans certains cas, la présence de la petite amie peut être un plus.

  • Elle peut servir à tenir des accessoires (réflecteur, flashes portables,...), mais alors il faut que le photographe le sache à l'avance. Ce n'est pas la première fois que la petite amie s'invite à l'insu du photographe.

  • La petite amie peut aider à faire sourire le modèle, mais dans certains cas le résultat est inverse: il ne s'agit pas d'un sourire mais d'un rictus.

  • Certaines photos de couple sont magnifiques, mais au boût de quelques mois la relation tombe à l'eau et il faut retirer toutes les photos. C'est pas la première fois que cela m'arrive.

Il est impossible d'interdire que le partenaire ne vienne avec lors du shooting, surtout s'il s'agit d'un premier shooting. Mais on peut lui demander de rester dans la voiture, d'aller au café du coin (s'il y en a un) ou de se promener dans les parages.

Les ciseaux de Wember

Wember a fait des recherches comment les spectateurs traitent l'information quand elle est présentée via deux canaux (par exemple son et image en télévision). Quand il y a discordance entre les deux flux d'information, le spectateur devient confus et n'arrive plus à suivre.

C'est pour cela qu'il faut une unité de commandement à l'armée, mais pas seulement à l'armée, également sur le plateau de tournage. Un acteur ne peut recevoir de consignes que d'une seule personne.

Les ciseaux de Wember sont décrits plus en détails sur cette page (dictionaire de la photographie et du cinéma).